AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Croyances des différentes races simériennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
~ Princesse ~
des Elfes de Lumière
avatar

Féminin

Messages : 154
Date d'inscription : 26/09/2009
Age : 36

Feuille de personnage
Elément: Feu
Niveau:
20/20  (20/20)
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Croyances des différentes races simériennes Mer 20 Jan - 17:18

La religion simérienne est basée sur les 4 éléments: la terre, l’eau, le feu et l‘air.
Chacun de ces éléments est vital à tout vie et c’est ce qui fait toute la cohésion de la foi simérienne.
Une grande majorité des descendants des colons norvégiens ont cependant gardé leur propre foi (Pour plus d’informations, cliquez => ici <=).
La différence majeure entre ces deux religions est que les humains simériens croient en une multitude de dieux, il y a en effet un dieu pour chaque chose, alors que la foi des autres races repose uniquement sur un dieu créateur et sur les 4 éléments.

« LA CREATION DU MONDE »


A l’origine, il n’y avait donc qu’un seul dieu sur Siméria, qui n‘était alors qu‘une simple boule de terre sans vie végétale ou animale.
( On le désignait comme l’Unique car il était formellement interdit de le nommer ou même de le représenter. On considérait en effet qu’aucune langue ni aucune forme d’Art ne seraient à la hauteur pour le représenter dans toute sa splendeur. )
Mais au commencement de toute chose, il était seul et ne savait que faire de ses infinis pouvoirs.

Un jour, il décida de donner naissance à une déité. Pour ce faire, il préleva un peu de terre de Siméria et lui insuffla une partie de ses pouvoirs. La motte de terre prit une forme féminine et s’implanta dans le sol encore vierge de la planète. L’Unique la nomma Gaïa.
La première graine de vie fut ainsi apportée sur Siméria. A partir de cette graine poussa la Forêt qui s’étendit sur toute la planète sans rien pour la stopper. Gaïa, figure mi-végétale mi-humaine, était d’accord avec l’Unique: cette végétation était inutile s’ils s’arrêtaient en si bon chemin. Avec leurs deux pouvoirs combinés, Ils créèrent le premier couple d’êtres vivants, des êtres encore informes et ayant à peine conscience de leur propre vie. Mais les dieux lui accordèrent le pouvoir de se reproduire et d’évoluer en fonction de leur habitat. Ainsi se développa la vie animale sur Siméria, avec ces nombreuses espèces issues de l’évolution.

Malheureusement la forêt primaire agonisait sans rien pour entretenir tout ce qu’elle produisait pour ces êtres animaux. Gaïa déclinait et avant de ne la perdre, l’Unique prit une goutte de sève, la purifia et créa 2 gouttes d’eau. La première lui servit à façonner Ondine, une seconde déité, tandis que la seconde retourna à la forêt et créa le première fleuve en s’écoulant sur la terre, creusant lentement mais sûrement son chemin entre les arbres qui reprirent vie.

Mais très vite, l’Unique et ses deux déités s’ennuyèrent et voulurent créer un être à leur image. Avec une motte de terre qu’ils imbibèrent d’eau, ils façonnèrent un être imparfait, certes, mais un être intelligent, capable d’innover et de s’adapter à son environnement, aux traits vaguement divins car la perfection n’était réservée qu’à l’Unique même. Ainsi naquit le premier elfe, né de la Forêt et de la bonté divine. Pour sa survie, cet animal sans pelage réclama une source de chaleur. L’Unique plaça ses mains autour de sa bouche et souffla. Son haleine chaude se réchauffa encore d’avantage et se matérialisa. Ainsi fut offert le feu à l’homme et Ifrit, la déité que les elfes devraient respecter pour continuer à jouir de son élément. Gaïa et la Forêt s’opposèrent à ce don, craignant que le feu ne les dévore mais un pacte fut conclu et les elfes s’engagèrent à vénérer la Forêt autant qu’Ifrit, sachant qu‘ils avaient besoin des deux pour survivre.

La vie se développa donc comme nous la connaissons aujourd’hui à travers Siméria, jusqu’au moment où les choses semblèrent tourner en rond. L’Unique ne tarda pas à s’ennuyer et soupira si fort que cela agita tous les arbres de la forêt, créant ainsi le premier vent, qui transporta des graines végétales à travers les différents continents, apportant maints changements au cœur de toute vie. L’Unique chargea Sylphe de veiller sur ce vent de renouveau, pour que les elfes puissent s’en inspirer et évoluer en créant des choses de leurs propres mains. Sylphe né du soupir divin qui avait agité le feuillages des arbres de la Forêt.

Ainsi apparurent les 4 éléments sur Siméria, tous gouvernés par l’Unique qui veille à présent sur l’équilibre de toute chose.

« LE CULTE »


Chaque ville de chaque race est dédiée à un élément bien précis. Pour choisir de quel élément il s’agira, les prophètes interrogent les cieux. L’Unique consulte alors sa mémoire et accorde tel ou tel élément pour que l’ordre et l’équilibre des choses soient respectés. Lyris se vit ainsi attribuer l’élément primaire de la Terre et même s’ils vénèrent chacun des 4 éléments, seule Gaïa possède un temple lui étant dédié en ville, temple bâti dans l’arbre le plus vieux de tout le continent elfique.

Les elfes, créés par les dieux et non de vulgaires descendants de l’évolution comme le sont les humains, montrent donc un respect énorme envers la Forêt qu’ils protègent de ces mêmes humains, revenus sur Siméria après en avoir été chassés pour s’être servis du Feu pour brûler des arbres et cultiver des champs. L’Unique, fâché par tant d’initiative et d’irrespect, les avait bannis de la Terre Sacrée pour les envoyer sur une autre boule de terre voisine appelée Yindill, laissant tout de même la possibilité aux plus méritants de revenir sur Siméria à travers un portail sacré. Mais le portail sacré était protégé par les prophètes, élus par l’Unique dès leur naissance, les privant du sens de la vue mais leur accordant une infime partie de Son pouvoir en échange de ce sacrifice. Ces mêmes prophètes avaient surtout la possibilité de communiquer avec les 4 éléments.
Ainsi le retour du peuple norvégien avait été prédit depuis bien des millénaires…

Les prophètes sont des êtres à part entière, vénérés et craints par toutes les races. Ils affrontent souvent les humains qui tentent d’exporter leur propre religion et d’imposer aux autres leurs propres dieux mais nulle guerre n’a encore éclatée entre les deux formes de croyance.
Les prophètes sont les intermédiaires entre les dieux et les différentes races simériennes. Ils sont dévoués corps et âmes à leurs croyances et s’assurent que la ville dont ils ont la charge respecte bien le pacte établi entre elle et les 4 éléments.
Pour vénérer ces derniers, la prière - commune ou individuelle - est la seule forme de culte autorisée. Tout prophète exigeant aumône ou sacrifice n’est que charlatan. L’Unique n’a jamais cherché le moindre profit en créant la Vie. Il aime juste la regarder évoluer au gré des éléments et ne demande rien en échange de cette distraction que les êtres vivants lui apportent en menant leur propre vie, tuant Son ennui et Sa mélancolie. Mais chaque fois que l’un des 4 éléments est lésé ou favorisé, rompant ainsi l’équilibre, l’Unique intervient avec colère et fracas pour rétablir les choses telles qu’elles devraient être et ne manque pas de punir les insolents ayant osé défier son pouvoir…

« REPRESENTATION DES 4 DEITES ELEMENTAIRES »


Contrairement à l’Unique qui reste insaisissable, les êtres vivants ont la possibilité d’entrer en contact direct avec les 4 éléments. Peu d’entre eux ont un jour connu cet honneur, et encore moins rentrèrent vivants pour en parler.
Il y a toutefois eu des exceptions à travers les âges, parvenues à localiser et à communier avec les déités. Et grâce à ces exceptions, l’apparence physique des 4 divinités fut connue des simples mortels.

GAÏA



ONDINE



IFRIT



SYLPHE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pern.kanak.fr/

Croyances des différentes races simériennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurore Boréale :: Introduction :: Règles et Contexte :: Encyclopédie-