AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Contexte Général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
~ Princesse ~
des Elfes de Lumière
avatar

Féminin

Messages : 154
Date d'inscription : 26/09/2009
Age : 36

Feuille de personnage
Elément: Feu
Niveau:
20/20  (20/20)
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Contexte Général Mer 20 Jan - 18:56

NORVEGE - An de Grâce 1147

Klaus Zimer découvrit qu’à chaque aurore boréale illuminant les nuits nordiques, une sorte de portail s’ouvrait aux abords de la ville de Trondheim. Criant d’abord à la sorcellerie, les habitants craignaient ce phénomène plus que tout au monde et ce fut encore pire lorsqu’un être aux oreilles allongées passa ce fameux portail. Parlant une langue inconnue et vêtu de vêtements à la facture étrange, il fut immédiatement emprisonné alors que les autorités locales levaient un peloton d’hommes volontaires, destinés à prendre le risque de franchir le portail à leur tour dans le but de les envahir avant que les étrangers ne le fassent eux-mêmes. La peur au ventre, ils attendirent chaque nuit qu’une aurore boréale se produise, envoyant d’abord un éclaireur qui ne revint jamais… Le peloton fut donc envoyé à son tour, les hommes faisant leurs adieux à leur famille, persuadés qu’ils n’en reviendraient pas vivants, n’étant désormais plus du tout volontaires. Mais contre toute attente, ils ne périrent pas. Ils atterrirent dans un lieu entouré de montagnes et finirent par rencontrer d’autres personnes aux longues oreilles sans percevoir la moindre agressivité en eux. Ils baptisèrent ce monde Siméria et découvrirent rapidement que celui-ci était empli de magie. D’ailleurs, le druide Ménélas vivant isolé dans ces fameuses montagnes vint à leur rencontre et se servit d’une de ses vieilles formules magiques pour que les deux peuples puissent se comprendre. Il les mena jusqu’à Lyris, leur capitale, et les norvégiens restèrent bouche bée devant la beauté de la ville elfique suspendue dans les arbres. Cette nuit-là, un accord fut conclu entre les deux nations, un traité de non-agression exigeant également la remise en liberté de leurs éclaireurs respectifs. Les humains passèrent ainsi quelques jours en Lyris, en apprenant d’avantage sur leurs mœurs et leurs intentions, mais ils avaient aussi hâte de rentrer pour parler de ce qu’ils avaient vu. Ménélas les reconduisit alors une semaine plus tard au portail dans les montagnes qu'il réactiva par quelques mots en langue elfique. Ils franchirent alors le passage et se retrouvèrent sans encombre dans leur monde d’origine. Intrigués par cette découverte, de nombreux habitants de Trondheim voulurent rejoindre l’autre monde eux-aussi. Des échanges d’habitants se firent régulièrement même si de leur côté, peu d’elfes rejoignaient la Terre à cause du barrage de la langue. En effet, sur Terre, nulle magie dans l’air ne leur permettait de comprendre la langue de l’autre. Malheureusement, le gouvernement humain finit par découvrir ce passage magique et cria à l’hérésie. Il envoya des troupes militaires récupérer les gens restés en Siméria, mais face à leur refus, ils recoururent à l’usage de la force. Les elfes s’interposèrent avec leurs pouvoirs magiques et l’ennemi fut repoussé jusqu’au portail. Il fut alors décidé de sceller le passage une fois pour toutes pour empêcher leur retour. Ainsi fut fondée par les rescapés la première colonie humaine sur Siméria… Alors qu’en Norvège, ce phénomène tombait peu à peu dans l’oubli au fur et à mesure que les siècles passaient…

QUEBEC - CANADA - De nos jours…

Les scientifiques ont remarqué que les vents solaires atteignaient depuis quelques temps une intensité inégalée, produisant alors des aurores boréales exceptionnelles dans la ville de Nemaska. Suivant ce magnifique phénomène, un groupe de scientifiques découvrit un sorte de portail et établirent un laboratoire non loin de là. Bien sûr, pour ce faire, le gouvernement canadien établit une zone de quarantaine, laissant ainsi les scientifiques étudier ce fameux portail chaque fois qu’une aurore boréale se produisait. Celles-ci étaient d’autant plus étranges qu’elles apparaissaient à intervalles réguliers, soit tous les dix jours. Un groupe d’intervention fut formé, armé jusqu’aux dents, et le jour de la prochaine aurore, fut envoyé à travers le passage. Ils atterrirent juste dans les champs à la sortie de la ville d’Eshnar, bâtie par les ancêtres norvégiens des humains présents dans la cité. Grâce à l’intervention de mages de l’Université de la Volonté, les deux peuples purent se comprendre malgré le barrage de la langue. Les descendants des premiers colons exigèrent le dépôt de leurs armes mais les militaires ne furent pas du même avis, se sentant menacés par les pouvoirs inexpliqués de leurs vis-à-vis. Un jeune soldat, très nerveux, appuya accidentellement sur la gâchette mais rien ne se produisit, fort heureusement. L’air de Siméria était en effet différent de celui sur Terre. Il produisait un composant qui, respiré régulièrement, accordait des pouvoirs magiques aux êtres vivants. Mais d’un autre côté, ce composant rendait l’usage de la poudre noire impossible… Cette découverte mit fin à la première mission qui rentra alors sur Terre pour faire son rapport. Les armes à feu fonctionnant à Nemaska, la zone de quarantaine fut renforcée. Quelques humains simériens tentèrent de franchir le portail à leur tour mais l’accueil fut glacial et ils ne purent se rendre dans la cité pour tenter d’expliquer à la population ce phénomène étrange qui liait leurs deux peuples. Une seconde mission fut alors mise sur pieds pour découvrir ce que leur voulaient exactement ces étranges voyageurs et les soldats furent menés jusqu’à Lyris pour leur montrer la diversité de la faune et de la flore, et leur prouver ainsi qu’ils avaient tout à gagner à coopérer et tenter de vivre en harmonie l’un avec l’autre. Les soldats, émerveillés, oublièrent leurs premières rancœurs et le gouvernement canadien fut heureux d’avoir été quelque part « élu » par le peuple simérien. Il lança un appel aux volontaires de tout pays, sélectionnant les meilleurs et les plus fiables pour les envoyer dans l’autre monde. Ainsi les échanges entre les deux nations se développèrent petit à petit si bien que la zone de sécurité fut étendue à la ville de Nemaska, afin que les visiteurs soient accueillis dignement par la population locale consentante et non par la force des armes.

Nous sommes en janvier 2010 et l’exploration de Siméria ne fait que commencer.
De quelle patrie ferez-vous partie? Vos intentions seront-elle nobles?
N’oubliez jamais que maintenant plus que n’importe quand, votre moindre décision, votre moindre acte aura des conséquences et pourrait mettre à mal l’union fragile des deux mondes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pern.kanak.fr/

Contexte Général

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurore Boréale :: Introduction :: Règles et Contexte :: Contexte-